Le cri du silence

« Le vide est toujours la cause, l’excès le symptôme. »

Christelle Pernot, Zen, shiatsu et spiritualité

Les tensions musculaires apparaissent en réponse à un blocage quelque part.

Les excès d’humeur témoignent d’un manque, d’une frustration.

Celui qui crie et et tape ressent son impuissance, son incompétence…

…momentanée ou durable.

Publicité

Par coeur

Effleurer, toucher, balayer du bout des doigts, épouser les courbes et marquer les angles du corps du cheval.

Sentir la chaleur, les chaleurs, les froids, les gonfles, les dépressions sous les mains.

Le connaître par cœur pour mieux déceler un problème éventuel.

Prendre le temps de parcourir chaque centimètre carré pour qu’il se livre dans la quiétude et qu’il s’intéresse à son bienfaiteur.

Devenir source de confort avant tout, préparer la séance en douceur et en connaissant sa sensibilité du jour.

Le ton est donné, les demandes seront en accord avec ses possibilités.