Qui suis-je ?
Je suis gardienne avec mon mari d’une tribu de trois petites filles, quatre chats, un chien et cinq équidés.

Estelle Boukhchim

Mon parcours professionnel :

Je sors d’un cursus très cartésien : Biologie-biochimie à la fac, Master en développement agricole durable et Ingénieur-juriste en environnement. 
Toutes ces connaissances sont un socle qui m’est encore utile aujourd’hui, bien que ce ne soit plus du tout le cœur de ma réalisation.
Par la suite j’ai passé quelques années à rééduquer des couples humain-cheval en difficulté relationnelle. Cette activité m’a permis de réaliser que 100% des chevaux agressifs sont douloureux et bien sûr d’aiguiser considérablement ma lecture des chevaux. 
J’ai alors choisi de me former en shiatsu, afin d’aider les humains et leurs animaux, dans leur corps comme dans leur mental. 
Cette formation en Médecine Traditionnelle Chinoise m’a ouvert beaucoup d’autres portes, que mon cheval Vulkan m’a amenée à traverser à grande vitesse. 
Aujourd’hui l’énergétique fait partie de ma vie.
J’ai donc continué de me former : fleurs de Bach, E.F.T., réflexologie cranio-sacrée et je me forme actuellement en herboristerie et en numérologie karmique, à la lecture des tarots et des runes.
Parce que la transmission des savoirs est pour moi primordiale et une vraie passion, j’ai créé en 2018 une formation de praticiens en accompagnement énergétique des animaux : Caval’Tao. Cette formation laisse désormais la place au projet Liber'Essence.
Dans la même lignée, j’instruis mes enfants à la maison et leur permets de rencontrer diverses personnes aux divers talents.

Ma vision des choses dans mon métier :

Si la Médecine Traditionnelle Chinoise est un outil merveilleux, une fantastique grille de lecture de la santé et du psychisme, je la complète par une attention particulière à la biomécanique du corps, une compréhension assez soignée des pathologies d’un point de vue biologique, mais également une corrélation avec l’énergétique au sens large. 
Ainsi le travail sur les chakras, sur les fascias, le cranio-sacré, la canalisation de messages de l’animal, les exercices de sophrologie entre l’animal et son gardien… font partie intégrante de mes séances.
Je crois sincèrement que tous les praticiens du bien-être animalier ayant ouvert une connexion à l’aspect subtil du monde exercent le même métier, simplement en développant certains outils davantage que d’autres selon les sensibilités de chacun.
Il y a donc tout à gagner en travaillant main dans la main, en acceptant que nous sommes toutes et tous le prolongement des autres.

Ma petite phrase qui revient toujours :

“Tout est juste.”