La position du cavalier

En Tai Chi aussi, on parle de la position du cavalier.

Pieds parallèles et écartés assez largement, dos droit, on fléchit les jambes en recherchant l’arrondi, en écartant les genoux.

A force de pratique, l’arrondi obtenu permet au T’Chi de circuler librement.

On utilise donc l’articulation de la hanche pour monter et descendre en gardant le dos droit, on ouvre les cuisses, on sollicite les genoux et les chevilles. En somme, on perfectionne sa position équestre !

Publicités

3 réflexions sur “La position du cavalier

  1. Fifik dit :

    En karaté aussi, le « kiba dachi » c’est l’une des positions de base – en réalité c’est l’une des positions de base de tous les arts martiaux puisque je la pratiquais aussi au yoga… Elle permet de pivoter rapidement d’un côté ou de l’autre, d’ouvrir sa base de sustentation et de rapprocher son centre de gravité du sol…
    Je sais pas vous, mais nous on bosse à perfectionner la posture avec le grand écart et l’écrasement, et putaing cong! ça tire dans les adducteurs renforcés par la pratique équestre… =)

    J'aime

    1. Cavalequit dit :

      haha non nous ya aucune force physique, on ne force rien (jamais de bras tendu, ni collé au corps, jamais de mouvement poussé au bout), c’est plutôt à force de pratique que ça vient… et franchement, avec ma cheville déviée au début je n’avais pas d’espoir mais je vois le changement, ça progresse ! 🙂

      J'aime

  2. Fifik dit :

    Oui évidemment c’est la pratique qui permet d’améliorer la posture 😉 et plus on la fait régulièrement mieux elle est.
    Mais le karaté a ceci d’intéressant pour moi par rapport au tai chi ou au karaté qu’il demande beaucoup plus d’engagement physique, donc on travaille le physique ET le mental en parallèle, et pas uniquement le physique à travers le mental (enfin c’est la perception que j’ai du travail physique demandé dans les « arts martiaux doux » – on court, on saute, on roule, on fait des pompes, des abdos, ça va vite, il faut des réflexes… donc on affûte le corps par des moyens différents).
    C’est un sport doublé d’un art martial en réalité, et les pratiquants sont des athlètes (parce que des guerriers, à l’origine – le karaté c’est la version japonaise du kung-fu des moines Shaolin). Faudrait que je te copie des passages du bouquin que je suis en train de lire sur l’essence du karaté, c’est intéressant à mettre en regard de ce que tu dis du tai chi 😉 les objectifs sont identiques mais le chemin est différent!
    (enfin j’ai déprimé sévère quand j’ai lu que l’auteur du livre, l’un des grands fondateurs du karaté moderne, a dit avoir trouvé comment faire un bête coup de poing dans la perfection du geste à 70 ans passés…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s