Décontraction et musculation

« Le muscle est l’organe parlant de l’anxiété et par ce fait, le tonus musculaire est intimement lié aux variations de tensions psychologiques. »

« Le geste sportif idéal, est celui qui se déroule dans un bon état de confort moral ou psychique. »

source : Approche de la kinésithérapie du cheval, J.-M. Denoix et J.-P. Pailloux

Pour muscler un cheval à l’envers, rien de tel que la contention et la pression psychologique.

Si certains parviennent à obtenir des chevaux musculeux par la force, ils auront nécessairement nuit à leur intégrité physique (articulations, glandes, ligaments …) et psychique (cheval soumis à la douleur, abruti, ou en colère des années durant sous le regard ébahi des spectateurs, qui ne voient ni les queues qui fouaillent, ni les oreilles plaquées, ni les bouches crispées, ni les nuques fermées).

 
Publicités

Une réflexion sur “Décontraction et musculation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s