Le pouvoir de la suggestion

Pousse-le, il s’appuiera.

Tape-le, il se creusera.

Tire-le, il ralentira.

Soulève-le, tu le porteras.

Tout ce qui s’apparente à un rapport de force est perdu d’avance.

Seules les brutes qui n’ont pas peur de violenter le cheval physiquement ou psychologiquement auront des résultats… avec un cheval éteint qui obéit par résignation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s